A PROPOS
Médias: Les cheminots voient ROUGE

MINI LOGO

Le 06/07/2017
Version 05 du 22/02/2018

 MLVCR désigne « Médias : Les cheminots voient ROUGE »

Un média permet de transmettre un article, un message, une idée, un concept, un propos, une opinion, une information, une indication… Il peut être écrit (presse, Internet…), oral (radio, télévision…) ou visuel (télévision, internet…)

Les médias se rapportent souvent à la presse. La presse est, aujourd’hui, soumise au contexte politique Européen. La presse, les médias ne disent pas la vérité ou ne disent pas tout. Ils transforment des versions qui deviennent fausses et qui portent à confusion.

Nous entendons dénoncer, par le biais de nos supports d’expression, les propos, attitudes, manières, méthodes médiatiques ainsi que leurs conséquences et qui dénigrent les cheminots, leur travail, leurs actions. Nous dénonçons aussi toute attaque sur nos conditions de travail, sur le service public et relatons brièvement l’actualité ferroviaire.

Il peut s’agir de contenus rédigés, organisés par des professionnels (journalistes, reporters, publicitaires etc…) ou des particuliers (usagers et associations ou collectifs d’usagers, internautes etc…)

Chacune des publications retenues pour être publiées sera argumentée soit brièvement soit en détail de manière à pointer et à contrarier le propos troublant, mensonger où insultant. Il s’agit de réactions. Elles sont écrites par les chroniqueurs.

Les conséquences des charges médiatiques engendrent, le plus souvent indirectement, des comportements agressifs de la part des usagers. Ceux-ci s’abreuvent, de leur gré ou non, des inepties des médias et s’en inspirent dans leur comportement. Un comportement que les cheminots retrouvent aussi dans leur entourage amical ou familial.

Afin de rester crédibles et équitables, nous dénoncerons occasionnellement les propos ou tout comportement ne jouant pas en faveur des cheminots et pouvant être de nature à desservir notre cause. Pour des raisons de neutralité, nous ne traiterons aucun sujet purement syndical ou politique mais nous évoquerons des sujets dans lesquels des OS sont cités. Nous n’accepterons aucun dénigrement sur le travail syndical.